« The gate », Cornelia Konrads

40 mn, réalisation Antoine de Roux, Production Double Eléphant, 2002/2006

J’ai découvert Cornelia Konrads en 2001, à l’exposition de land art « le vent des forêts », où elle avait installé une œuvre subtile, à peine visible, quand on n’y prenait garde, et saisissante, quand on le remarquait. Nous avons décidé de filmer son installation en forêt de Sénart, pour l’exposition « SénArt en forêt » en juin 2004
Silencieuse et concentrée, Cornelia construit patiemment son œuvre tandis que les promeneurs, du dimanche ou de la semaine, joggers distraits, cavaliers héberlués, chasseurs de papillons ou habitants des bois énigmatiques, observent la progression de la construction d’abord timidement, puis avec curiosité et bonne volonté.